Combien de courtiers immobiliers à Montréal?

Selon le rapport 2012 de l’Organisme d’Auto-réglementation du Courtage Immobilier au Québec (OACIQ) et les données de la Chambre Immobilière du grand Montréal (CIGM).



16 100 courtiers immobiliers au Québec à travers 1436 agences immobilières

Juste à Montréal 11 439 courtiers immobiliers dans 959 agences immobilières


1484 nouveaux courtiers immobiliers en 2012

Bien que plusieurs se soient dépêchés d’obtenir leur licence avant l’entrée en vigueur de la nouvelle loi; l’augmentation de la durée de la formation ne semble pas être une barrière suffisante pour réduire le nombre de nouveaux courtiers. Avec certaines agences immobilières ayant comme modèle d’affaire d’être de véritables « Plex » à courtiers avec de forts loyers, frais et redevances versus coûts inhérents pour l’agence et dont certains membres & dirigeants (ou anciens membres & dirigeants) sièges souvent sur les différents comités ou organismes du domaine immobilier, il est fort possible (peut être inconsciemment) qu’ils prennent des décisions qui perpétuent ce modèle d’affaire révolue. La formation de courtier immobilier devrait être au minimum un certificat universitaire (10 cours) comme on l’a fait avec les planificateurs financiers il y a quelques années.

 

Immobilier Haut de Gamme

Seulement 106 transactions de plus de 2 millions à Montréal en 2012. Plusieurs courtiers semblent hypnotisés par les publicités de courtiers immobiliers faisant la promotion des propriétés de luxe. Viser uniquement le marché haut de gamme aujourd’hui est un parie risqué. On voit les courtiers historiquement dominants dans ce créneau annoncer majoritairement des propriétés sous le million (voir sous les 500 000$) faute de retrouver leur volume d’antan de propriétés à prix fort, trop dilué à travers des milliers de courtiers visant aujourd’hui ce marché. Qui plus est, les délais de vente dans ce créneau ont considérablement augmentés à plus d’un an. Car malheureusement les statistiques à ce sujet ne tiennent pas compte des propriétés expirées dans le calcul du délai. Par exemple l’une des célèbre propriété de plusieurs millions dans le Vieux-Montréal, initialement à environ 7 000 000$ au printemps 2009 aujourd’hui à environ 4 500 000$ sous un nouveau contrat de courtage depuis le début de l’année, ne verra pas ces 3 ans de mise en marché calculées dans le délai de vente advenant qu’il se vendait durant le présent mandat.

 

Salaire courtier immobilier

Le mirage vendu par certaines bannières, certaines maisons d’enseignement et certains organismes du domaine immobilier (qui ne l’oublions pas bénéficient souvent d’une augmentation du nombre de courtiers immobiliers); à environ 40 000$ de salaire moyen pour un courtier immobilier, l’illusion d’abondance fait place aujourd’hui à la désillusion pour plusieurs courtiers immobiliers.

Cette période de bouleversement sera au plus grand bénéfice de la profession qui doit se tourner vers l’avenir et ne pas rester pris dans l’immobilisme d’une structure quelques fois trop lourde. Mais surtout de décisions qui peuvent donner l’illusion, trop souvent, d’être prises pour protéger des intérêts corporatifs (& maintient de postes administratifs) plutôt qu’au réel bénéfice de la majorité de ses membres qui s’investissement à 100% dans leur profession en offrant un service de haut niveau. Mais aussi sur la qualité du service à la population et sur la perception de valeur ajoutée; dans le but, primordial, de protéger la réputation de la profession auprès du public.



Laisser une réponse


Title X