Condo Montréal – Voir au-delà du BLING BLING!

Les gens ne sont pas conscients des coûts de construction reliés au design et à l’architecture.

Si vous demandez à un acheteur s’il veut une architecture d’exception, s’il veut un gardien de sécurité 24 heures par jour, des lounges spectaculaires et autres espaces communs hors du commun, des électros et finitions haut de gamme, fenestration abondante, certification LEED, etc. etc. La presque totalité des acheteurs vous répondront oui sans hésitation MAIS… car il y a un mais majeur. Si vous leur posez la même question mais en leur mentionnant l’impact sur le prix d’achat et sur les versements de copropriété… ah surprise la réponse est beaucoup plus nuancée et plus en lien avec les besoins et désirs réels des acheteurs.

L’engouement pour un projet à venir ne veut absolument rien dire si l’acheteur n’a aucune idée du prix d’achat. Un bon projet est un équilibre entre la position géographie, la qualité, l’esthétique et surtout le prix. Je le dis souvent:

Juste Prix » Il n’y a pas de mauvais projets, il n’y a que de mauvais prix! – Patrice Groleau « 

Car c’est vrai, même un projet avec certaines faiblesses à partir d’un certain prix peut être aussi intéressant sinon plus qu’un projet qu’on pourrait qualifié de « parfait » ou du moins répondant aux attentes de la majorité mais avec un rapport qualité/prix trop élevé.

Je vois trop souvent des acheteurs attendre un projet avec impatience pour se rendre compte au final que les prix se retrouvent entre 500$ & 700$ le pied carré pour un projet mal positionné avec un « unit mix » de très grande superficie (+ 1000 pc.) rendant le prix final rapidement au-delà du 1/2 million avant taxes & garages. Comparativement à des projets de qualité similaires, mieux positionnés à 400$ le pied carré, avec des espaces rationalisés et maximisés qui permettent des prix d’achat entre 200,000$ & 500,000$ qui est plus réaliste pour le commun des acheteurs.

Le projet haut de gamme, qu’on va définir comme des condos de plus de 500$ le pied carré, et plus de 1000 pieds carrés habitables donc à plus d’un demi-million ne peuvent avoir de bémols. L’emplacement doit être d’exception: un bord de l’eau, bord de parc, secteur clefs de la ville à forte valeur immobilière, proche d’un attrait majeur; le design, l’architecture et la signature du projet doivent être parfaits. Car l’acheteur qui a plus d’un demi-million à investir à aussi l’option de prendre le condo d’exception, voir le penthouse dans un projet plus abordable de bonne qualité versus le luxe extrême à prix maximal. Aux acheteurs fortunés soyez le roi de votre tour plutôt qu’un inconnu dans une tour de rois.

 

Patrice GroleauPatrice Groleau

propriétaire McGill immobilier & courtier immobilier agréé

Québécois d’origine, Patrice Groleau est titulaire d’un Baccalauréat en gestion des ressources humaines de l’Université du Québec à Montréal, d’un diplôme de deuxième cycle en Entrepreneuriat de l’Université de Sherbrooke, Advanced Project Management de l’Université McGill à Montréal. Il détient aussi une licence en Gestion de risque de l’Université du Québec à Montréal, une licence en Commerce des valeurs mobilières au Canada de l’Institut Canadien des Valeurs Mobilières, en plus d’avoir obtenu les diplômes de Agent immobilier du Collège de l’immobilier du Québec, ainsi que de Courtier immobilier agréé & Directeur d’Agence (DA) du Collège de l’immobilier du Québec.

Membre de l’Organisme d’autoréglementation du courtage immobilier du Québec (OACIQ) et de la Chambre immobilière du Grand Montréal (CIGM), Monsieur Groleau possède également une solide expérience en finance, ayant travaillé pour plusieurs grandes institutions financières.

 

 



Laisser une réponse


Title X