La vérité derrière le boom de condos à Montréal

Condos Peterson Montréal 2

Mitch Abrahams a toujours conservé un article de magazine de la dernière grosse crise immobilière de la fin des années 1980. Dans cet article, le magazine Fortune demandait au magnat américain de l’immobilier Sam Zell, pourquoi avait-il investi dans l’immobilier à un tel moment.

Zell, selon Abrahams, donna une réponse légendaire: «Il y a une chose à savoir sur moi, c’est que j’achète des immeubles et non pas des marchés.»

Abrahams, partenaire fondateur du Groupe Benvenuto, devrait bien savoir une chose ou deux au sujet de des propos de Zell. Après tout, son groupe est à l’origine du projet Le Peterson condo, un nouveau projet ambitieux de condos haut de gamme situé au centre-ville de Montréal, avec une architecture et des équipements prévus qui susciteront la jalousie.

Et il réalise cela juste après que les critiques aient annoncé que le marché de Montréal baissera suite à la récente hausse de construction de condos au cours des dernières années.

«La citation [de Zell] est toujours pertinente.», a déclaré Abrahams. «De bons immeubles dans de bons marchés qui offrent un mode de vie vraiment intéressant, je crois qu’ils sont recherchés par des gens sérieux car c’est là qu’ils souhaitent vivre.»

Selon Abrahams, son groupe offre un condo luxueux dans une partie cool de la ville, à proximité des universités et des lieux culturels du Quartier des spectacles, un quartier de divertissement situé dans la partie est du centre-ville de Montréal. Il pense que c’est suffisant pour susciter l’intérêt des acheteurs.

En plus de cela, il y a de nombreuses autres choses qui distinguent Le Peterson des autres projets de condos à Montréal, comme ses suites loft avec des plafonds de 18 pieds de haut (oui, 18 pieds); son centre de conditionnement physique au 25 étage et son lounge de trois étages; son lounge au rez-de-chaussée avec une salle de spinning, une salle de réparation de vélos et une cuisine de démonstration et bien d’autres choses encore.

Il ne pense pas que Montréal soit dépourvue de possibilités après une période de cinq ans de forte croissance des projets de condos. Bien sûr, Abrahams pense que certaines zones ont connu un développement excessif, mais rien d’énorme. Il voit l’immobilier comme étant entraîné par l’emplacement et le marché général, qui passe par différents cycles d’offre et de pénurie. «Mais je trouve que le marché de Montréal est assez bon», dit-il.

«Je pense que quand les gens regardent un bâtiment avec des services et des équipements de haute qualité, il y a un marché pour cela, parce que les gens veulent vivre d’une façon qui affiche leur réussite sociale», a déclaré Abrahams. « Ils veulent vivre quelque part dont ils sont fiers de dire que c’est leur maison. Ils veulent que leurs parents viennent les voir et leur disent ‘wow’, c’est un bel endroit. Ils veulent que leurs amis leur rendent visite et admirent la vue et leur mode de vie et qu’ils en soient fiers. Et c’est là que nous nous situons sur le marché.»

Le Peterson est un nouveau projet en cours de construction offrant 250 unités allant de 240 900 $ jusqu’à 1 500 000 $. Êtes-vous intéressé par l’achat d’un condo à Le Peterson? Les experts en condos de McGill immobilier se feront un plaisir de vous aider.

Il possède une architecture incroyablement unique avec des équipements modernes et trois types d’unités: les lofts, avec des plafonds extrêmement hauts; les suites, avec un immense balcon pour chaque unité; et les penthouses, de deux ou trois chambres à coucher avec une vue panoramique sur la ville de Montréal.

Dès le début, Abrahams voulait faire quelque chose qui se démarque, créant une sorte de modèle au cœur de la ville. «J’aime faire des projets où les gens sont fiers de l’endroit où ils demeurent. C’est quelque chose pour laquelle les gens sont enthousiastes», dit-il.

Mais ce projet avait des défis à relever. Les étages inférieurs n’ont pas les mêmes vues que les plus élevées. Pour compenser, les 10 étages inférieurs du bâtiment sont des lofts avec des plafonds de 18 pieds de hauteur et avec des chambres en mezzanine. «C’est un produit qui est très difficile à trouver. Quand vous vous trouvez dans un loft avec des plafonds de 18 pieds, c’est vraiment spectaculaire», a déclaré Abrahams.

Pour les lofts, le défi a été de les construire et de faire en sorte qu’ils aient encore l’air de lofts. Car de nombreux bâtiments dans le Vieux-Montréal offrent des surfaces de style loft, mais avec des systèmes et une acoustique médiocres. Le Peterson a équipé tous ses lofts d’une construction en béton, de nouveaux systèmes, de la climatisation centrale, de cuisines modernes et cool et de grandes fenêtres.

Deux semaines après avoir mis les unités sur le marché, les acheteurs se sont emparés des trois-quarts d’entre elles. Aujourd’hui il ne reste plus qu’une douzaine d’unités.

En fin de compte, c’est le mode de vie qu’Abrahams essaye de vendre aux futurs propriétaires.

Quand il a rencontré les architectes qui ont conçu le bâtiment, il leur a dit que celui-ci devait représenter l’esprit du quartier basé sur la culture et le divertissement.

«Il est vraiment au cœur des universités et à quelques pas du cœur financier de l’université McGill, et il est également très proche du quartier de divertissement», a déclaré Abrahams. «Quand nous avons vu l’emplacement, nous nous sommes dit cet endroit est vraiment cool et qu’il n’offre pas assez de logements résidentiels permettant aux gens de vivre au cœur de ce dynamisme.» Il a appelé cet endroit le cœur du centre-ville animé de Montréal.

Les commodités prévues pour Le Peterson suivent cette ligne de pensée. Le rez-de-chaussée offre un énorme espace afin que les propriétaires puissent divertir leurs invités, qu’ils souhaitent cuisiner un grand dîner de groupe dans la cuisine ou encore regarder le match des Canadiens sur les téléviseurs à grand écran. Si leurs amis veulent rester dormir après une longue nuit, le logement pour les invités prendra soin d’eux.

De plus, le rez-de-chaussée offre aux propriétaires un magasin de réparation de vélo. Avec le métro Place-des-Arts à 50 mètres, il se pourrait que les propriétaires n’aient même pas besoin d’une auto. Et avec pratiquement leur propre salle de sport – un studio de spinning entièrement équipé – il leur est également possible de s’entraîner dans le bâtiment.

«C’est vraiment un endroit idéal pour rentrer chez soi après une journée bien remplie, se détendre, se relaxer, recevoir des amis et bâtir une communauté», a déclaré Abrahams.

Et on veut bien le croire.

LE PETERSON

Bureau des Ventes: 445 President-Kennedy Avenue près de la rue De Bleury

514 904-8855 | info@lepeterson.com

www.lepeterson.com



Laisser une réponse


Title X