L’immobilier à Montréal serait plus attrayant pour les investisseurs étrangers

Selon des statistiques récentes des ventes de propriétés résidentielles à Montréal, nous voyons que les investisseurs étrangers démontrent un grand intérêt envers l’immobilier à Montréal. À l’exception de Vancouver, nous commençons à sentir une baisse de l’intérêt pour l’immobilier dans l’ouest Canadien. La chute des prix du pétrole rend Calgary et Edmonton, jusqu’à récemment considérés comme ayant des marchés très prometteurs, moins attrayants pour les canadiens et les étrangers. Les transactions immobilières dans ces provinces sont donc moins élevées que les années précédentes. Les populations multiculturelles de Vancouver comme Montréal ainsi que Toronto, continuent à attirer beaucoup d’investisseurs vers ces villes cosmopolitaines. Bien que les propriétés agricoles de Saskatoon captivent encore les investisseurs, la crise pétrolière aura un grand impact sur cette province.

Regardons un peu les chiffres au Québec

Avec un total de transactions de 2,665 en septembre 2015, nous constatons une hausse de 5% par rapport à l’année antérieure. Un des mois les plus actifs depuis quatre ans.

Variations par secteur

• Laval se démarque en démontrant une croissance de 10%.

• L’ile de Montréal démontre également une hausse importante avec une croissance de 8 %.

• La Rive-Sud, la Rive-Nord et Vaudreuil-Soulanges démontrent tous les 3 des croissances respectives de 3%, 1% et de 1%.

Variations par catégorie de propriétés

• Tous les types de propriétés ont démontré une hausse en septembre.

• Les 2 à 5 logements ont monté de 23 % à Montréal en septembre, antérieurement de 20% en août.

• Les maisons unifamiliales ont démontré une augmentation de 4% comparativement à l’an passé, avec une augmentation de 1% en ce qui a trait à la vente des copropriétés.

Étude des prix

• Le prix moyen des copropriétés est de 248,000$, une augmentation de 6% par rapport à l’an passé. Montréal et la Rive-Sud démontrent une augmentation de 8%.

• Le prix moyen des maisons unifamiliales est de 292,500$, une augmentation de 3%. Montréal démontre une augmentation de 9%.

• Le prix moyen des multi-logements (2 à 5) est de 420,000$, soit une baisse de 2% par rapport à l’an passé.

Le mois de septembre démontre un bon début avec le mois de septembre pour Montréal et ses environs. Sans terminer l’année, on se retrouve à un nombre de transaction de 9% plus élevé que l’an dernier grâce à l’impact des maisons unifamiliales avec une augmentation de 17%. Cette croissance est ressentie par tous les grands secteurs. Le même nombre d’inscriptions de propriétés résidentielles, soit 32 471, a été rapporté en date du 30 septembre.

 

Rapport de la firme PwC Canada et de l'institut Urban Land.Le rapport est basé sur des entrevues et un sondage menés auprès de plus de 1400 experts du secteur de l'immobilier, dont des promoteurs, des courtiers, des gestionnaires immobiliers et des investisseurs.
Statistiques de ventes résidentielles Centris® - Septembre 2015

 



Laisser une réponse


Title X