Marché immobilier Montréal 2013… Vendeur, Acheteur, Équilibré ?

Plusieurs études sortent récemment à savoir si le Marché immobilier à Montréal pour 2013 est un marché: Vendeur, Acheteur, Équilibré ? Le hic avait ce genre d’études est que ce n’est qu’une grosse moyenne qui ne fait pas de distinction selon le type de propriétés, emplacement, gammes de prix, éléments quantitatifs comme la superficie, nombre de chambres, garages et les éléments qualitatifs tel que le design, le flow, matériaux, etc.

Le problème actuellement est que le produit offert ne répond pas à ce que recherche la demande. Je peux vous assurer qu’un 3 chambres à vendre dans le Vieux-Montréal de moins grande superficie permettant de maintenir un prix plus abordable ou un duplex en bonne condition avec de bons revenus sur le Plateau ou encore une maison isolée à moins de 1,2 millions à Outremont nous sommes toujours dans un marché de vendeurs pour ce genre de produit.

Les gens offrent en revente des propriétés pour lesquelles ils minimisent les coûts reliés à la remise à niveau, les gens ne veulent pas, pour la majorité, se lancer dans des travaux, ils veulent un clef en main. Si on était dans un marché d’acheteurs les prix baisseraient nous sommes plutôt dans un marché en équilibre. Les vendeurs essaient de vendre mais n’ont pas l’obligation de vendre c’est une grosse nuance. Plusieurs vendeurs ne sont pas de réels vendeurs ils essaient de vendre face une annonce d’éclatement d’une bulle qui n’existe pas.

Le gros problème réside dans la régie du logement qui ne suit pas la réalité des coûts d’acquisition, des travaux, taxes, etc. dans les hausses permises annuellement. Plusieurs propriétaires désillusionnés de ne pas arriver à louer tout en faisant un profit justifiant l’investissement remettent en vente des propriétés qui ne trouvent plus preneurs car non rentable. Si le commun des mortels cesse de s’improviser roi de l’investissement immobilier en achetant n’importe quoi en pensant le rentabiliser, que cesse cette improvisation et le marché maintiendra son équilibre.

Dans le condo neuf 2012 a été l’année de tous les records… quelle sera vraisemblablement la meilleure année après 2012? 2013… donc toujours d’excellentes statistiques pour le condo neuf. Des prix qui se maintiendront si les promoteurs et contacteurs amateurs se retirent maintenant qu’ils réalisent qu’être promoteur et contracteur ça ne s’improvise pas; c’est un art, une profession dont l’expertise prend de nombreuses années d’expérience pour en maitriser tous les rouages.

En passant si nous sommes dans un marché d’acheteur n’est-ce pas le moment d’acheter?



Laisser une réponse


Title X